Le Forum est actif depuis 2246 jours
grâce à vous........Alors
presentation
Derniers sujets
» tacticalpok
par garett1158 Jeu 12 Fév - 8:21

» 5YearsBefore
par FiveYB Mar 10 Fév - 19:44

» Davlesioux
par MuDI12 Sam 7 Fév - 21:21

» 5hArK 5tAcK .
par iclo38 Sam 24 Jan - 21:01

» .maxxxwel.
par MuDI12 Lun 10 Nov - 10:19

» Cleopatre2aa une nouvelle poulpette
par Rom1Litalien Lun 3 Nov - 22:56

» Citron vert
par diou78 Mar 28 Oct - 16:27

» Jul579 ;)
par sharkdurrr Jeu 23 Oct - 14:56

» DeuxPourCent, mais qui est-ce??
par DeuxPourCent Mer 22 Oct - 4:35

» Rom1Litalien
par Rom1Litalien Mar 21 Oct - 17:30

» I'm the hoochie coochie man
par No&mie Mar 21 Oct - 3:16

» MelineStHil
par iclo38 Dim 19 Oct - 11:23

Les posteurs les plus actifs du mois


Le continuation bet etcomment le contrer avec Luca Pagano ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le continuation bet etcomment le contrer avec Luca Pagano ...

Message par Invité le Lun 20 Mai - 13:16




21 Février 2013, Luca Pagano, Jeremie B.



Le continuation bet :

La forme de bluff la plus connue est le continuation bet (c-bet), à savoir les situations où le joueur ayant relancé préflop continue à miser sur le flop, sans que celui-ci ait amélioré sa main. En général, on évitera de faire un c-bet si l'on doit faire face à plus de deux opposants.

L'idéal pour faire un continuation bet est de choisir un flop "dry" (sans tirages) et sans grosse cartes, par exemple . Parfois, si un tombe au flop, nous pouvons prétendre avoir touché une paire et pousser l'adversaire à passer en misant.
A l'inverse, sur les flops "drawy" (qui offrent de nombreuses possibilités de tirages quinte et/ou couleur), ou avec plusieurs grosses cartes, il n'est pas conseillé de faire un continuation bet sans avoir touché quelque-chose.

Néanmoins, de nos jours ces connaissances techniques sont une sorte d'héritage commun, partagé par la plupart des joueurs. Aussi, il est impératif de connaître les moyens de contrer un continuation bet, ce dont nous allons parler ensuite. Mais avant, j'aimerais préciser que le continuation est une technique à utiliser raisonnablement. De plus, il est important d'alterner les techniques à l'occasion : checker là où l'on devrait faire un c-bet et inversement. De cette manière, nous sommes moins prévisibles et nos c-bet faits sans rien en main seront plus crédibles.

N'oublions jamais que le poker (quelques soit sa variante) est avant tout un jeu de déception. La déception naît de la capacité à changer de style, de rythme et de stratégie. A l'inverse, plus notre jeu devient répétitif et mécanique, plus nous devenons prévisibles et plus grand est l'avantage qu'ont sur nous nos adversaires.

Le check-raise et le float:

Il existe deux techniques essentielles pour contrer les c-bet : le check-raise et le float. Ces deux moves peuvent être considérés comme des bluffs lorsqu'ils sont fait sans une vraie main.

Quand un joueur a tendance à trop faire de c-bets ou de manière trop systématique, une option est de le contre-carrer avec un check-raise, pour l'empêcher de voler trop de pots. La meilleure configuration pour cela est quand on voit un flop riche en tirages et sans grosses cartes. Un flop est idéal pour check-raise un relanceur préflop : nous représentons souvent une main faite ou un bon tirage. Si votre adversaire n'a pas une bonne main faite, il n'aura souvent pas d'autre choix que de passer.

Attention toutefois : les cibles de ce type de moves doivent être choisies à l'avance. S'il s'agit d'un joueur large qui agresse souvent pour voler le pot, le check-raise sera efficace. A l'inverse, un joueur qui a montré une tendance à jouer serré qui mise sur un flop riche en tirages indique une grande force et un check-raise sera rarement efficace pour prendre le pot immédiatement.

Enfin, avant de check-raise, il convient de considérer la taille des stacks en présence. Il doit nous rester suffisamment de jetons pour passer sans mettre en péril notre tournoi si l'adversaire sur-relance et nous oblige fold notre bluff. En d'autres termes, il ne faut pas se retrouver pot committed dans ce type de spot.

Le float est un autre type de bluff. Il consiste à payer un continuation bet au flop, non pas parce que l'on pense avoir la meilleure main, mais dans le but de bluffer sur les streets suivantes (souvent la turn) lorsque l'adversaire va montrer un signe de faiblesse.

Nous y reviendrons plus tard, mais j'aimerais insister aujourd'hui sur un point qui me semble essentiel. Lorsque l'on décide de payer au flop pour float, il faut déjà avoir une représentation claire des différents scénarios possibles à la turn. Ou, dit autrement, il faut savoir à l'avance quelle sera notre action turn sur telle ou telle carte. Ce n'est pas un exercice facile mais c'est absolument essentiel.

Enfin, une dernière forme de bluff est de simplement miser en position pour prendre les pots "orphelins". Supposons que nous sommes au bouton, un joueur relance en début de parole, un autre suit en milieu de parole et nous suivons aussi. Ils checkent tous deux sur le flop . Nous avons une bonne opportunité de miser pour prendre le pot en représentant une Dame. La taille de la mise est importante. Si notre mise est trop faible, nous laisserions une cote favorable aux autres joueurs. Je conseille de miser 60% 65% du pot.


Lire plus: http://fr.pokernews.com/strategie/strategie-poker-continuation-bet-comment-le-contrer-13495.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum