Le Forum est actif depuis 2128 jours
grâce à vous........Alors
presentation
Derniers sujets
» tacticalpok
par garett1158 Jeu 12 Fév - 8:21

» 5YearsBefore
par FiveYB Mar 10 Fév - 19:44

» Davlesioux
par MuDI12 Sam 7 Fév - 21:21

» 5hArK 5tAcK .
par iclo38 Sam 24 Jan - 21:01

» .maxxxwel.
par MuDI12 Lun 10 Nov - 10:19

» Cleopatre2aa une nouvelle poulpette
par Rom1Litalien Lun 3 Nov - 22:56

» Citron vert
par diou78 Mar 28 Oct - 16:27

» Jul579 ;)
par sharkdurrr Jeu 23 Oct - 14:56

» DeuxPourCent, mais qui est-ce??
par DeuxPourCent Mer 22 Oct - 4:35

» Rom1Litalien
par Rom1Litalien Mar 21 Oct - 17:30

» I'm the hoochie coochie man
par No&mie Mar 21 Oct - 3:16

» MelineStHil
par iclo38 Dim 19 Oct - 11:23

Les posteurs les plus actifs du mois


Psychologie du poker: moins on joue de mains, plus on gagne ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Psychologie du poker: moins on joue de mains, plus on gagne ...

Message par Invité le Mar 14 Mai - 22:13



Poker News France



Kyle Siler, un étudiant en doctorat de sociologie à l’Université de Cornell, a analysé 27 millions de mains grâce au logiciel Poker Tracker pour déterminer les gains moyens à long terme des joueurs de poker online en fonction de leurs comportements et de leurs tendances psychologiques.

Parmi les résultats de cette étude nommée « Challenges sociaux et psychologique du poker » publiée dans le Journal of Gambling Studies, l’auteur affirme qu’aux petites limites de jeu, plus on joue de mains et plus on gagne de petits pots, mais que ces gains sont annihilés par un petit nombre de grosses pertes.

Les joueurs de petites limites surestiment leurs gains:

Selon cette étude, les joueurs les moins expérimentés ont une tendance marquée à accorder trop de valeur au fait d’encaisser beaucoup de pots, se faisant piéger par des joueurs qui savent exploiter ce comportement et surtout en tirer un maximum de profits. Selon Kyle Siler, ce comportement coïncide avec les observations selon lesquelles « les gens surestiment leur petits gains fréquents vis-à-vis de grosses pertes occasionnelles, et vice versa ».

L’étude montre par ailleurs que la plupart des joueurs de poker online de basses limites gagnent plus d’argent avec les petits paires (de 2-2 à 7-7) qu’avec les paires moyennes (8-8 à J-J). Toujours selon Siler, ceci est dû au fait que « les petites paires ont une valeur moins ambigüe tandis que les paires moyennes sont de meilleures mains mais ont une valeur plus ambigüe que les joueurs de petites limites ont du mal à interpréter ».

Une étude qui montre les implications psychologiques du poker:

Amateur de poker lui-même, Kyle Siler explique notamment que « vivre sa vie, calibrer de multiples stratégies et gérer une bankroll pose un vrai challenge lorsqu’on traverse des swings erratiques et violents ». Amateur de poker lui-même, il a indiqué à USA Today que les résultats de son étude l’ont poussé à calmer un peu son propre jeu aux tables. Selon lui, cette étude peut être transposée en économie comportementale, sociologie économique et en théorie des sciences sociales.

L’étude note aussi que les différences de niveau entre joueurs s’estompent au fur et à mesure que l’on monte de limites, les stratégies serrées agressives devenant plus répandues et s’avérant les plus rémunératrices. Les stratégies plus risquées « peuvent être profitables, en particulier aux plus hautes limites, mais elles augmentent la variance et l’incertitude en terme de gains. »

Voilà qui nous rappelle immanquablement les envolées de certains joueurs de high stakes qui se sont transformée en plongée en eaux profondes, illustrant parfaitement le fait qu’une prise de risques accrue entraîne des variations de résultats d’autant plus violentes. Mais ce que nous retiendrons de cet article qui sera publié prochainement, c’est essentiellement ceci :

- Les débutants jouent trop de mains;
- Quand les joueurs perdants gagnent, ils gagnent peu;
- Quand les joueurs perdant perdent, ils perdent beaucoup;
- Jouer un poker gagnant requiert de grandes qualités psychologiques.

A vrai dire, rien que nous ne sachions déjà mais encore faut-il être capable de mettre en pratique ces savoirs théoriques que nous connaissons tous.

Maîtrisez tous les paramètres pour devenir gagnant:

Pour faire partie des joueurs gagnants, la solution consiste à s’armer de toutes les connaissances théoriques disponibles et de savoir les appliquer en fonction de vos adversaires. Pour tout ce qui est théorie du jeu, lisez et relisez nos articles de stratégie du poker jusqu’à en maîtriser les points essentiels.

En conclusion de cette étude, l’auteur suggère qu’au poker comme dans de nombreuses situations où l’évaluation du ratio risque/récompense est primordiale, notre pire adversaire est encore et toujours… nous-même. Que l’on soit en tilt ou en plein good run, la maîtrise des émotions et la compréhension des mécanismes intellectuels de vos adversaires est un aspect essentiel du poker.

Armé de nos conseils stratégiques, d'une bonne compréhension de la psychologie du poker et d'une bankroll gratuite, vous avez toutes les chances de ne jamais faire partie des joueurs perdants. Pour devenir un joueur gagnant à long terme consultez les dizaines d’articles de notre rubrique psychologie du poker afin de mieux comprendre vos propres comportements et ceux des joueurs adverses.

Si vous êtes débutant, comme préalable vous n'aurez pas à vous soucier de votre style mais plutôt du capital dont vous disposez. Il vous faudra donc profiter des bonus offerts par les nombreuses salles de poker online. Démarrer avec 50$ gratuits est un choix judicieux, nous vous offrons cet avantage si vous téléchargez Party Poker via PokerNews. Bonne chance à tous!


Lire plus: http://fr.pokernews.com/strategie/poker-psychologie-etudes-mains-joueurs-gagnants-4235.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum